White Sands National Monument, New Mexico

CIBA
White Sands National Monument, New Mexico

 

Rares sont ces instants où la lumière semble se poser et caresser délicatement la matière. Hasard ou opportunité d'une rencontre entre le photographe et son sujet.

Je m'engage sur une longue ligne droite de 25 kms. La chaleur, le soleil et le trafic routier ont eu raison de cette route qui mène à Alamogordo dans l'état du Nouveau Mexique aux États-Unis. L'asphalte est devenu blanc et de larges sillons se sont formés au passage des véhicules.

Le ciel est d'un bleu azur et à l'horizon je distingue plusieurs mini tornades qui soulèvent le sable de White Sands National Monument formant ainsi de hautes colonnes blanche.

Alamogordo, la ville des revendeurs de voitures. Desert Sun Motor, Jack Key Motor Company, Richardson Motor, Joe Vann's Auto Sales, etc... Ils ont tous le même slogan : "0% d'intérêt – Payez dans un an". Ils auraient pu rajouter : "J'aime vivre à crédit !!!"

Je prends une chambre au Motel 6 et pars me reposer une petite heure à la piscine du Motel. Maintenant je distingue très nettement les colonnes de poussière de sable blanc qui s'élèvent vers le ciel au dessus de White Sands National Monument. Petit à petit, le soleil se voile par la formation de ces nuages artificiels.

Lorsque j'atteins le parc de White Sands en fin d'après midi, le soleil est filtré par la poussière de sable en suspension dans le ciel et les tornades ont cessés. Un paysage surréaliste s'étend devant moi. Les dunes et le ciel se fondent en un immense manteau blanc. J'ai le sentiment d'évoluer dans du coton et la lumière est aveuglante.

Tout autour de moi, des dunes à perte de vue, toutes plus blanche les unes que les autres. Par endroits, des Yucca en forme d'épée se blottissent aux creux des dunes ou se dressent sur leurs flancs. Je plonge la main dans le sable. Il est extrêmement fin.

J'avance, non sans mal, au milieu de ce désert blanc et au détour d'une dune je découvre un Yucca qui se dresse droit comme un I. C'est là que je ferai mes prises de vue.

Les nuages, qui n'en sont pas, se teintent maintenant de belles couleurs argentées au fur et à mesure que le soleil descend à l'horizon. J'installe le Pentax 6x7 sur son pied.

La poussière de sable en altitude évolue au grè des vents. De larges trouées se forment puis se referment peignant le ciel en une superbe aquarelle. Encore quelques minutes avant que le soleil ne disparaisse à l'horizon et je me hâte à capturer ce phénomène unique. A mes pieds, le sable lui aussi se pare d'une belle couleur rose.

Le crépuscule tombe maintenant sur White Sands National Monument et la faune du désert s'éveille. Un nouveau jour pour toutes ces petites créatures qui vont devoir survivre dans cet enfer blanc.

Juillet 1995